Danger sans précédent pour notre planète

Notre planète en alerte. Ce titre est-il finalement justifié ? Probablement, me direz-vous, en raison de toutes les informations qui nous arrivent quotidiennement sur le sujet et semblent etre pour la plupart certainement en accord avec le pessimisme de ce titre.

notre planète en danger, pollutions diverses, surpopulation, malnutrition, guerres...

Alerte de 15364 scientifiques !

Là, on se dit que notre planète est encore plus en danger qu’on l’imaginait, si autant de scientifiques le confirment. De meme, lorsqu’on regarde un peu plus en détail, on se rend compte aussi que ces scientifiques sont issus de 184 pays différents ! Difficile de trouver un meilleur consensus, non ? 

La Biodiversité survivra, pas nous…

Et oui, c’est le principe de base. Notre planète ne nous a pas attendu pour exister et, à moins que nous décidions d’une sorte d’hara-kiri collectif, elle sera probablement toujours là, après notre extinction. Parce que c’est de cela dont parle cet article du cnrs.

notre planète en danger si nous ne changeons pas rapidement nos modes de vie

Franck Couchamp raconte

Directeur de recherche au Cnrs, Franck Couchamp nous explique les tenants et les aboutissants de nos modes de vie passés et actuels. Tout d’abord, le constat, puis les conséquences si nous ne changeons rien. L’article sur les dangers qui menacent notre planète se lit ici :

interview de Franck Couchamp

L’Avenir entre nos mains

Je termine sur une phrase de l’article. Tandis que nous sommes en vacances et que nous nous perdons également dans des polémiques ridicules à coté de cette urgence pour notre planète, il y a, par dessus tout, une information encore plus essentielle à retenir :

La plupart des indicateurs qui étaient dans le rouge il y a un quart de siècle ont viré à l’écarlate

notre planète en danger, nous devons veiller sur elle

Sans vouloir en rajouter et meme si ça n’est pas le genre de news que vous vous attendez à lire sur le site d’un photographe, qu’attendons nous pour agir ? Comme le dit Franck Couchamp, nous avons principalement deux outils pour cela : notre bulletin de vote et notre carte bleue. Alors, Agissons vite et bien pour notre planète !